AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 cael a. levinson.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

I'll fight for my life

avatarPUF : euphoria
Messages : 6308
Date d'inscription : 19/04/2012

Call me


I'll fight for my life



Fiche RPG
Rang: Trèfles
Relations:
Bloc-notes:


MessageSujet: cael a. levinson.   Sam 21 Juil - 20:31

❝ Cael A. Levinson ❞

« je ne veux pas dominer le monde. c'est l'univers qui m'intéresse. »


    ➳ Carte d'identité ♠️
NOM ✖️ levinson.
PRÉNOM(S) ✖️ cael austin.
SURNOM ✖️ aucuns.
ÂGE ✖️ 19 ans.
PAYS D'ORIGINE ✖️ australie.
NATIONALITÉ ✖️ australienne.
PHOBIE/PEUR ✖️ si tu lui demandes, il te répondra qu'il a peur de ta tête.
MANIE/HABITUDE ✖️ aucunes.
ORIENTATION SEXUELLE ✖️ bi. il n'est pas difficile à ce niveau là.
AVATAR UTILISÉ ✖️ hunter hayes.

    ➳ Personnalité ♣️
CARACTÈRE ✖️ Austin n'est pas une personne très sympathique, aux premiers abords. Il vous toise froidement, prend le temps de vous observer sous toutes les coutures et tant pis si ça vous gêne. En réalité, il n'a jamais été vraiment sociable et se contente des formalités de la politesse : bonjour, au revoir, comment allez-vous. Et c'est tout. Cependant, si vous vous attardez sur lui, si vous cherchez un peu plus loin et que vous ne baissez pas les bras, il pourrait bien se montrer gentil et un peu plus ouvert.
Il n'aime pas les mensonges et ne donne sa confiance qu'une seule fois. Trahissez-le et vous vous en mordrez les doigts. Pas qu'il puisse vous faire du mal, Austin ne lève jamais la main sur personne et ne veut pas avoir à le faire, mais il vous le fera payer très cher, notamment en vous affublant de ridicules petits surnoms dégradants et en profitant de la moindre occasion pour vous rabaisser plus bas que terre.
Loin d'être manipulateur, il est légèrement calculateur. Il portera un jugement sur vous dès les premières secondes mais n'en montrera rien. Si vous en valez vraiment la peine, il pourra éventuellement changer d'avis, mais partez du principe que si votre tête ne lui inspire pas confiance, il sera très compliqué de parler et sympathiser avec lui. Un peu fermé sur ses premières impressions, il comble ce défaut par un autre : l'hypocrisie. Vous l'avez deviné, ses premiers sourires à votre égard sont factices.
Austin est aussi terriblement cynique à ses heures perdues. Si vous lui tendez la perche, il en profitera sans retenue. Ses commentaires mauvais en agaceront plus d'un, et le pire c'est que même si vous n'y prenez pas garde, il n'arrêtera pas pour autant.
Si l'on étudie la possibilité qu'Austin vous trouve un intérêt quelconque, vous découvrirez une personne douée d'un sens de raisonnement plutôt surprenant et aux idées bien arrêtées sur différents sujets. Mais c'est un plaisir d'argumenter avec ce petit blond. Il prendra toutes vos remarques et hypothèses en compte et répliquera à son tour, sans jamais croire que ses idées sont plus justes que les vôtres.
Et imaginons une chose encore plus folle encore, imaginons qu'il s'attache à vous. C'est un grand pot de colle, câlin, attentionné, toujours aux petits soins, serviable et agréable à vivre. Pour sûr il irait vous décrocher la lune si vous lui demandiez.
Mais avant qu'il vous la décroche, c'est vous qui allez devoir vous accrocher.


    ➳ Sous le masque ♥️
PRÉNOM ✖️ mélisande.
PSEUDO (PUF) ✖️ j'en ai tellement..
ÂGE ✖️ 150 ans. enchantée.
COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ✖️ grâce à margot et sa propagande.
CE QUE TU EN PENSES ✖️ j'en pense que je vais le manger.
UNE DERNIÈRE CHOSE ? ✖️ JE SAIS, c'est pas raisonnable, tuez-moi tout de suite. et oui, on a pas idée d'écrire 3 pages word pour une histoire, mais bon, que voulez-vous...

formulaire codé par chinook pour area hevana ©


Dernière édition par Louis C. Callaghan le Dim 22 Juil - 0:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I'll fight for my life

avatarPUF : euphoria
Messages : 6308
Date d'inscription : 19/04/2012

Call me


I'll fight for my life



Fiche RPG
Rang: Trèfles
Relations:
Bloc-notes:


MessageSujet: Re: cael a. levinson.   Sam 21 Juil - 20:32

    ➳ Ta vie d'avant ♦
HISTOIRE ✖ Austin n'a pas d'attaches, Austin n'a pas de repères.
Il les voit passer, toutes ces filles -et parfois des hommes-. Des brunes aux yeux émeraudes, des blondes aux yeux azurs, des rousses aux yeux noisettes, et parfois d'autres tignasses plus folles encore, roses, rouges, bleues, vertes. Leurs parfums s'encrent dans les draps et les oreillers, fruités, floraux, orientaux, tous plus enivrants les uns que les autres.
Partenaires d'une nuit, renvoyées le lendemain, elles y gagneraient plus à se prostituer plutôt qu'à coucher avec lui, lui qui n'est même pas foutu de les aimer. Il veut juste mourir au creux de leurs reins une nuit encore avant que la réalité le rattrape, cruelle, sordide. Avant qu'il ne se rappelle pourquoi il est là, pourquoi il fait ça. Avant que le remords ne s'insinue dans ses veines et empoisonne son sang, avant que la douleur de l'avoir perdue ne vienne à nouveau lui ronger les entrailles et calciner un peu plus son cœur.

Les premiers mensonges, les premières insultes, les premiers coups. Ils sont arrivés vite, ne sont jamais partis. Semblables à une maladie orpheline que l'on attrape quand on est enfant, quand notre système immunitaire est encore faible, et qui s'immisce dans notre corps. Elle est là, on s'y habitue, on vit avec. Et c'est comme si elle n'existait plus, comme si elle était normale. Mais il suffit de regarder les autres pour comprendre qu'elle est justement loin d'être normale.

Quand la maitresse lui demandait ce que faisait son père, il répondait qu'il n'en avait pas. Et quand elle s'excusait et remplaçait le mot 'père' par le mot 'mère', c'était les mêmes paroles qu'il répétait d'une voix neutre et naturelle. Les regards convergeaient vers lui, inquiets, curieux, surpris, méprisants. La femme appelait ses parents le soir. Ce comportement n'était pas normal. Ils pensaient à un traumatisme survenu il y a quelques temps, ou peut-être une amnésie, et les tests s'enchaînaient, infructueux. Alors c'est les psychologues qu'on a appelés, les plus renommés, ou encore ceux qui proposaient des suivis 'miracle'. Et chacun disait la même chose, « votre enfant est normal, madame. »
Austin était normal, oui. Ils ont essayé de lui demander pourquoi il avait dit ça, et lui restait silencieux et hochait les épaules. Les adultes qui l'entouraient ont finalement pensé qu'il rigolait, après tout, ce n'était qu'un gosse, et les gosses, c'est idiot à cet âge là.
Mais Austin ne riait pas. Il le pensait sérieusement. Tapi là, au fond de son lit, sous une épaisse couverture, il entendait des voix autres que celle de sa mère et que celle de son père, parfois il entendait des coups et des pleurs aussi, et il ne voulait, il ne pouvait pas croire que ces gens aussi immoraux pouvaient être ses parents. S'ils s'aimaient, comme ils le laissaient paraître, pourquoi allaient-ils voir ailleurs ?

Onze ans, le début de son adolescence. Et s'il s'en fichait de son physique qui se formait, s'il s'en fichait de son apparence qui devait adulte, s'il s'en fichait de sa taille qui ne cessait d'augmenter, s'il s'en fichait de ses muscles qui se développaient, c'est parce qu'il n'y avait personne pour le regarder. Il n'y avait que ses parents pour le disputer à propos de son mauvais caractère, de son renfermement, de ses paroles déplacées.
Il se rappelait très bien de ses années où il était au collège, entouré par tous ces garçons boutonneux et de ces filles qui s'extasiaient devant leur bonnet B. Il se rappelait très bien des cours ennuyants, des théorèmes divers en mathématiques, des figures de style en français, des guerres mondiales en histoire, et plus encore. Il se rappelait très bien des cours de sport où leur professeur les faisaient courir sans relâche après un ballon, et c'était là le début des premières démarcations.
Austin n'avait jamais été très doué en sport et restait la plupart du temps sur le banc des recalés. Ce n'était pas dérangeant, il préférait ne rien foutre et éviter de faire perdre son équipe plutôt que de se lancer à la poursuite d'une misérable balle comme si toute sa vie était en jeu.

Elle était arrivée en novembre, l'année de sa troisième, sa dernière année au collège. Dès qu'elle était entrée dans la salle, son sac pendant nonchalamment sur son épaule droite, dès qu'elle s'était présentée, dès qu'elle avait souri, dès qu'elle avait ri, elle était devenue la proie des mecs les plus pervers. Autour de lui, Austin avait vaguement entendu des « celle-là, je me la fais » grossiers et vulgaires, et il avait soupiré devant tant d'immaturité.
Il s'apprêtait à se rendormir sur son cahier d'espagnol quand elle s'installa timidement sur la chaise à côté de lui, posant son eastpak bleu sur la table et commençant à sortir sagement ses affaires. Il l'avait observé en haussant un sourcil, se demandant ce qu'elle fichait là, et s'était apprêté à lui dire de dégager quand elle l'avait devancé, tournant la tête vers lui, souriante.
« Excuse-moi, je n'avais pas envie de me mettre à côté d'eux, ils me font un peu peur à vouloir me mettre dans leurs lits. »
Et tout en disant cela, elle avait fait un vague signe de tête discret vers les autres garçons qui ne cessaient pas de la siffler, le professeur peinant à les calmer.
Austin avait souri face à sa remarque plus que véridique, et s'était dit qu'elle n'était peut-être pas comme les autres. Et si elle continuait sur cette lancée, il sentait qu'elle allait lui plaire.
« Tu t'appelles... ?
-Cael.
-Oh, j'adore ton prénom. Moi c'est Estelle.
-Je sais. »

Avait-il vaguement répliqué, et la fameuse Estelle s'était mise à rigoler. Son rire était cristallin, léger, et il s'était senti transporté en l'entendant.

Allongé sur son lit, simplement vêtu d'un boxer qu'il avait pris la peine de remettre après l'acte, il repense à tout cela. Un bras sur son ventre, l'autre derrière sa tête, ses yeux bleus se baladant sur le plafond couleur crème, Austin semblait vaguement perdu dans ses pensées les plus intimes et les plus profondes.
Estelle. Ce nom le hante au plus profond de son être. L'oublier était impossible, et pourtant, il avait essayé. Il essaye toujours. Après avoir compris qu'elle ne reviendrait pas, que la maladie l'avait terrassée et que la mort l'avait emportée, Austin savait qu'il n'y avait plus qu'une chose à faire. La rayer de sa vie.
Mais comment peut-on railler l'amour de sa vie ? Comment peut-on faire disparaître en fumée cinq ans de bonheur, cinq ans de joie, cinq ans de ciel bleu sans aucun nuages ?
La réponse s'impose, violente et indiscutable : on ne pouvait pas.

Il s'était toujours dit que la mort devait être quelque chose d'agréable. C'était comme une épine qu'on ôtait du pied, comme un soulagement, un cœur allégé d'un lourd poids, une conscience lavée de tous pêchés.
Maintenant qu'il la voyait partir, sur son lit de mort, il se disait que la mort n'était qu'une pute, une chienne qui lui enlevait tout ce qu'il avait de plus cher au monde. La main dans la sienne, leurs regards ne pouvant pas se quitter, il profitait des derniers instants avec sa chère et tendre. Personne ne pensait qu'Austin aurait pu être un jour aussi dévoué. Il l'a été. Jusqu'au bout. Même dans la mort, même dans la perte, même dans le désespoir, il l'a été. Même si c'était dur, même si ses larmes avaient laissées de longues trainées blanchâtres sur ses joues rouges, même s'il se demandait comment il allait faire sans elle, il était resté avec elle et l'avait accompagné dans ses dernières secondes de vie.

Se ressaisir. Se reprendre en main. Arrêter de boire, de faire la fête, de coucher avec n'importe qui toutes les nuits.
Ces mots n'avaient plus de sens pour lui. Pourtant, une infime partie raisonnée de sa raison intérieure lui dictait de se lever, de prendre une douche, de s'habiller, de sortir dehors. Boire un café à une terrasse, pourquoi pas. Penser à autre chose. Passer à autre chose. Recommencer à vivre, même si cela voulait dire qu'il fallait se lever le matin sans elle, se coucher le soir sans elle, parler à d'autres gens sans elle, faire les courses sans elle. Toutes les banalités du quotidien, sans elle.
En étouffant un soupir de consternation, Austin se lève et s'étire voluptueusement, cherche un jean et un t-shirt à enfiler. Une fois sa tenue trouvée, il file sous la douche, en ressort une dizaine de minutes plus tard, s'habille. Il glisse son téléphone dans sa poche, sort de son appartement, le ferme à clé.
Il n'a pas envie d'attendre l'ascenseur. S'arrêter, ça serait lui donner une seconde de répit, et il profiterait de cette seconde pour faire demi-tour.
Il dévale les escaliers, sort de l'immeuble. Décide d'aller faire un tour dans le centre-ville. Après tout, on était samedi après-midi, il faisait beau et chaud. Pas mal de gens seraient dehors, ce qui voulait dire qu'il y aurait un minimum d'agitation dans les rues. Assez pour que ses pensées ne reviennent pas à Estelle.

En passant devant une vitrine, son regard est attiré par une croisière. Il n'aime pas vraiment ça ; les bateaux et avions, c'est pas son truc. Il n'en a pas peur, mais préfère la terre ferme aux remous de l'océan ou aux nuages épais dans le ciel.
Pourtant, il entre. Sans vraiment comprendre pourquoi, il achète un ticket pour ce fameux bateau, le Queen Mary II. Quel nom, pense-t-il avec amusement, un sourire naissant sur ses lèvres tandis que l'homme finit de remplir quelques papiers qu'il lui tend, ainsi que le ticket.
Il embarque demain. Il devrait songer à retourner chez lui et faire sa valise. Parce qu'il met toujours un temps fou à la faire, il décide d'agir en homme raisonné et regagne son chez-lui.
Alors qu'il fourre quelques vêtements dans la valise, il peste intérieurement. Qu'est-ce qui lui a pris ? Une croisière, n'importe quoi.
Austin se surprend à penser que ce foutu paquebot pourrait très bien couler. Il s'imagine en train de nager piteusement dans l'eau, comme dans le Titanic. Il ne sait pas pourquoi, mais ce voyage, il ne le sent vraiment pas. Mais bon, tout est payé, alors autant y aller.

On dit de certaines personnes qu'elles ont un sixième sens. Austin devait sûrement faire partie de ces personnes là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

❝ We faded faster than the speed of Light ❞ ∞

avatarPUF : insomnium (anciennement Freedom.thief)
Messages : 16601
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 22
Localisation : Sur l'île :)



Fiche RPG
Rang: ♣ May ♥ Clého ♥ Hadès ♥ Heaven
Relations:
Bloc-notes:


MessageSujet: Re: cael a. levinson.   Sam 21 Juil - 21:18

BIENVENUE A LUIIIIIIIIIIIIIII
Canon, je veux un lien -'teuplait -
Je kiffe la citation aussi
Je lance les Dés I love you




☯️
Aimer, c'est espérer tout gagner en risquant de tout perdre, et c'est aussi parfois accepter de prendre le risque d'être moins aimé que l'on n'aime.
Time to do or die,
time to be alive.
(gif tumblr/code belladone.)


Dernière édition par May E. Thompson le Sam 21 Juil - 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=mLqHDhF-O28&feature=list_rela

Jump and touch the sky.. ♥

avatarPUF : Chinook.
Messages : 8505
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 24

Call me


Jump and touch the sky.. ♥



Fiche RPG
Rang: Trèfles & Coeurs.
Relations:
Bloc-notes:


MessageSujet: Re: cael a. levinson.   Sam 21 Juil - 21:18

Le membre 'May E. Thompson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Choix du camp' :




No i'm not saying i'm sorry,
One day, maybe we'll meet again...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://area-hevana.forumperso.com

I'll fight for my life

avatarPUF : euphoria
Messages : 6308
Date d'inscription : 19/04/2012

Call me


I'll fight for my life



Fiche RPG
Rang: Trèfles
Relations:
Bloc-notes:


MessageSujet: Re: cael a. levinson.   Sam 21 Juil - 21:20

Merci ♥️
Oui, tu auras un lien, t'inquiètes pas
J'me bouge de faire son caractère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jump and touch the sky.. ♥

avatarPUF : Chinook.
Messages : 8505
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 24

Call me


Jump and touch the sky.. ♥



Fiche RPG
Rang: Trèfles & Coeurs.
Relations:
Bloc-notes:


MessageSujet: Re: cael a. levinson.   Sam 21 Juil - 21:47

Waaaaaah bienvenue à lui !!! I love you
& REEEUH à toi. J'aime beaucoup le prénom.




No i'm not saying i'm sorry,
One day, maybe we'll meet again...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://area-hevana.forumperso.com

I'll fight for my life

avatarPUF : euphoria
Messages : 6308
Date d'inscription : 19/04/2012

Call me


I'll fight for my life



Fiche RPG
Rang: Trèfles
Relations:
Bloc-notes:


MessageSujet: Re: cael a. levinson.   Sam 21 Juil - 21:58

Danke I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I'll fight for my life

avatarPUF : euphoria
Messages : 6308
Date d'inscription : 19/04/2012

Call me


I'll fight for my life



Fiche RPG
Rang: Trèfles
Relations:
Bloc-notes:


MessageSujet: Re: cael a. levinson.   Dim 22 Juil - 0:39

FINIIIIIII. J'me suis pas du tout dépêchée pour le caractère, et en plus il est mal foutu, je sais plus parler français ce soir, mais j'avais envie de le joueeer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

❝ We faded faster than the speed of Light ❞ ∞

avatarPUF : insomnium (anciennement Freedom.thief)
Messages : 16601
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 22
Localisation : Sur l'île :)



Fiche RPG
Rang: ♣ May ♥ Clého ♥ Hadès ♥ Heaven
Relations:
Bloc-notes:


MessageSujet: Re: cael a. levinson.   Dim 22 Juil - 1:08

Le Monsieur est Validé !




☯️
Aimer, c'est espérer tout gagner en risquant de tout perdre, et c'est aussi parfois accepter de prendre le risque d'être moins aimé que l'on n'aime.
Time to do or die,
time to be alive.
(gif tumblr/code belladone.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=mLqHDhF-O28&feature=list_rela

Jump and touch the sky.. ♥

avatarPUF : Chinook.
Messages : 8505
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 24

Call me


Jump and touch the sky.. ♥



Fiche RPG
Rang: Trèfles & Coeurs.
Relations:
Bloc-notes:


MessageSujet: Re: cael a. levinson.   Dim 22 Juil - 23:46

N'oublie pas de recenser l'avatar dans le bottin !




No i'm not saying i'm sorry,
One day, maybe we'll meet again...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://area-hevana.forumperso.com


Call me
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: cael a. levinson.   

Revenir en haut Aller en bas
 

cael a. levinson.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Cael, Korch, Eldrich]Leçon n°1 : comment faire un miracle ?
» Cael Joy
» Julietta Levinson [Validée]
» Lessien Levinson
» Gabriella Levinson [Terminer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Area Hevana. :: 
P R E S E N T A T I O N S
 :: 
Présentations.
 :: Les messieurs validés.
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit